Boisson artisanale au frêne du Morvan

La frênette est avant toute chose une boisson rafraîchissante et festive. Elle est naturelle et sans alcool.
Le frêne appartient à la famille des oliviers (oléacées). Il était traditionnellement utilisé en infusion comme diurétique pour stimuler le renouvellement de l'eau du corps.
Recette de la frênette : les jeunes pousses de frêne sont fraîchement et soigneusement ramassées dans le Morvan. Elles sont séchées avant d'infuser dans de l'eau pour un passage en tonneau de fermentation. La boisson est transvasée en bouteille pour une deuxième fermentation. 

Où acheter la frênette ?

Sur internet

Tarif internet (Prestation) +9,50€ de port en France.

Carton
Arôme
Téléphone (pour le livreur)
Conditions générales de vente.

Chez les commerçants locaux

  • La Bourgogne en Toute Simplicité à Auxerre (89)
  • La Boutique de Sergines (89)
  • La ferme de Vannau en Puisaye (89)
  • Restaurant Michel Lorrain à Joigny (89)
  • Auberge de L’Aqueduc à Montreuillon (58)
  • Maison du Tourisme de Saint Brisson (58)
  • Spar La Charité Sur Loire (58)
  • Syndicat Initiative de Moux en Morvan (58)
  • Epicerie de Longeuil (58)
  • Intermarché de Decize (58)
  • Comptoir Gourmand à Moulin Engilbert (58)
  • La Boucherie du Canal à Cercy La Tour (58)
  • Boutique Le Centre à Dijon (21)
  • Leclerc à Autun (71)

Historique

Appelée cidre du pauvre pour les uns, elle est également nommée boisson des moissons pour d'autres car elle essuyait un fort succès auprès des paysans lors des moissons, En effet, ce breuvage a des vertus très rafraîchissantes et toniques qui résident dans sa simplicité de fabrication. Dans certaines régions, comme le Morvan ce soda primitif s’inscrit donc dans une tradition très ancienne.

La vraie frênette n'était jadis confectionnée qu'avec des feuilles de frêne et de l'eau qu'on mettait ensemble à fermenter mais le processus nécessitait la contribution de pucerons qui tiraient la sève sucrée des jeunes rameaux et en rejetaient une bonne partie sur les feuilles. Plus il y avait de sève sucrée sur les feuilles, meilleure était la fermentation mais comme les pucerons n'étaient pas toujours au rendez-vous, les paysans français ont mis au point quelques autres versions de la célèbre boisson.